Micro-rabotage <<
Pour la remise en état des chaussées...
La différence entre le rabotage traditionnel et le micro-rabotage réside dans la conception du tambour de fraisage.

Les domaines d'application principaux des tambours de fraisage fin sont les travaux effectués dans le cadre de la remise en état des chaussées, à savoir :

  • Régénération des couches de roulement :
    Rétablir la rugosité de la chaussée en créant une macro-texture éliminant la glissance du revêtement lors du polissage des matériaux ou d'enrobés trop riches en bitume. Ce procédé permet d'obtenir des H.S. (hauteur au sable) correspondant à l'objectif. Epaisseur de travail maximum de 4 cm.
  • Reprofilage de la chaussée :
    Suppression de bourrelets dus à l'orniérage. Ceci favorise l'écoulement des eaux et donc la réduction des risques d'aqua-planning.
  • Confort et sécurité :
    Reprise du profil en long et en travers. A l'aide d'une poutre, le résultat APL est considérablement augmenté. Il n'y a pas de nécessité de recharger en enrobé car il est possible de circuler sur la surface rabotée.
  • Préparation de la surface pour exécution de tapis mince :
    A l'aide d'une poutre, ce procédé supprime toutes les imperfections de la chaussée et permet de rapporter une couche de roulement d'enrobés très mince sans risque de talonnage pour la table du finisseur. Ceci est valable pour les enrobés ultra-minces (BBTM) ainsi que pour les ECF.
  • Effacement de la signalisation horizontale :
    A l'aide de petites machines type 600 équipées de tambour fin, il est possible d'effacer les bandes de signalisation sans qu'un traitement soit nécessaire par la suite.